canoncanon

L'Amarante

Corvette Française de 12 canons, 1747

L'Amarante

La maquette

J'ai commencé cette maquette (échelle 1:36) en juillet 2012 et terminé en décembre 2016. Le modèle mesure 110 cm de longueur, 48 cm de largeur et 92 cm de hauteur (y compris le beaupré et les vergues).

J'ai tout réalisé moi-même, sans aucune pièce préfabriquée, comme : couper et raboter le bois dans les dimensions appropriées, commettre les cordes dans les dizaines de différents diamètres requis, tourner les canons, fabriquer les poulies et accessoires, et effectuer les décorations et sculptures.

Pour la structure, j’ai utilisé principalement du poirier, par exemple pour la quille, les couples, les barrots de pont, le bordage, etc. Comme aucune peinture n'est appliquée sur le modèle, j'ai travaillé avec différentes essences, dont la couleur est proche de celle des parties  originelles du navire ; ainsi, du buis pour les décorations et les sculptures, de l’érable pour les planches de pont brossées, et de l’ébène pour les parties foncées ou peintes en noir (comme les poulies, une partie des mâts, et certaines sections du bordage). J'ai  tourné les canons en laiton, également utilisé pour les clous, les ancres, divers accessoires et autres parties qui étaient à l'origine en fer. Pour obtenir l’effet « fer», le laiton est traité avec un produit chimique.

Le modèle est construit avec sa charpente ; il est "ouvert" par opposition à un modèle « fermé » (entièrement bordé). Cela signifie donc qu'une partie des couples (52 au total) sont visibles. La plupart des couples sont constitués de 12 différents morceaux de bois qui se chevauchent. Afin de visualiser la structure et le logement sous les ponts, une ouverture sera dégagée côté bâbord en découpant une partie des couples.

Contrairement à ma maquette de la frégate Le Fleuron, j'ai mis les voiles sur le modèle de L'Amarante. Certes, les voiles cachent certains détails du gréement, cependant un modèle avec voiles représente plus de manœuvres courantes.

Comme mentionné précédemment, j'ai utilisé la monographie de Gérard Delacroix sur L'Amarante comme base pour la construction de cette maquette : «L'Amarante, la Corvette de 12 canons du constructeur Joseph-Louis Ollivier, 1747, Éditions Gérard Delacroix». Pour une compréhension plus approfondie des navires de cette époque, j'ai consulté régulièrement l'ouvrage en quatre volumes de Jean Boudriot : « Le Vaisseau de 74 canons » (Collection Archéologie Navale Française). Enfin, j'ai m’inspiré pour  certains détails de construction, du livre de Bernard Frölich, "L'ART DU MODELISME" (Editions ANCRE).

Accueil | Les Vaisseaux | L'Amarante | Charpente | Vues Intérieures | Vues Générales | Gréement | Poupe | Proue | Détails Décorations | Détails Construction | Livre d'Or | Contact | Sites à Visiter