anchor anchor

Le Fleuron

Vaisseau Français de 64 canons, 1729

Le Fleuron

La maquette

 J’ai débuté la construction de cette maquette (1 :48) du Fleuron au début de l'année 2002 pour la terminer à l’automne 2010. La maquette mesure 138 cm de long, 57 cm de large et 114 cm de haut (avec beaupré et vergues).

Il est difficile d’estimer le nombre d’heures qui furent nécessaires, le total se situe probablement entre 6 000 et 8 000 heures. J’ai tout fait moi-même, n’utilisant aucune pièce préfabriquée. J’ai découpé et raboté le bois; tourné et fondu les canons ; commis les cordages dans les dimensions désirées ; effectué les décorations et les sculptures, etc…Enfin, la seule entorse à cette règle fut l’achat de la petite chaine utilisée pour sécuriser le gouvernail, seule pièce préfabriquée de l’ensemble du modèle!...

 Pour la construction j’ai surtout utilisé du merisier qui constitue la majorité de la structure (couples, baux, bordages, etc.). Le buis a servi pour les décorations, sculptures et les lisses moulurées qui étaient normalement peintes en jaune. Pour les éléments noirs ou sombres, j’ai choisi l’ébène, par exemple pour certaines parties des mâts, du bordage de la coque, et pour toutes les poulies. Les virures des ponts s'éclaircissant naturellement au fil du temps (à cause des récurages) j'ai opté pour l’érable qui offrait la teinte appropriée. J’ai appliqué un vernis clair dilué sur tous les bois, mais aucune peinture. Pour toutes les pièces originellement en fer (clous, accessoires divers, canons, ancres, fanal de poupe, etc.), j’ai utilisé du laiton, sur lequel j’ai appliqué un produit chimique pour le noircir.

Le bordage à tribord est complet, ainsi que les décorations et les canons. Comme la maquette est construite en charpente, j’ai laissé une partie de la carène et du pont à bâbord ouverts, afin que l’on puisse en apprécier la structure intérieure et certains détails, qui restent habituellement cachés dans un modèle dit « fermé ».

 J’ai choisi de ne pas mettre les voiles sur mon modèle pour offrir une meilleure vue de l'ensemble du gréement. Cependant, tous les gréements courants nécessaires à la mise en place des voiles sont présents.

 La plupart des photos présentées ici, ont été prises à divers stades de la fabrication, seules quelques unes montrent la maquette terminée.

 Comme mentionné précédemment, je me suis servi de la monographie de Jean Boudriot et Gérard Delacroix pour la fabrication du modèle. Pour une compréhension plus approfondie des navires de cette époque, j’ai consulté l'ouvrage en quatre volumes de Jean Boudriot : « Le Vaisseau de 74 canons » (Collection Archéologie Navale Française). J’ai également reçu de précieux conseils et informations (par internet) notamment sur le forum de discussion Marine et Modelisme d'Arsenal pour les modélistes. Enfin,le livre de Bernard Frölich, "L'ART DU MODELISME" (Editions ANCRE), m’a beaucoup aidé pour certains détails de construction.

Accueil | Les Vaisseaux | Le Fleuron | Charpente | Vues Intérieures | Vues Générales | Gréement | Poupe | Proue | Détails Décorations | Détails Construction | Livre d'Or | Contact | Sites à Visiter